Le but de ces pages

Un constat

Le monde réformé est bien présent sur la toile, et regorge d'idées, d'initiatives et de compétences. Malgré cela, il y a peu d'interactions entre les différents acteurs, très peu de réjouissance et solidarité envers les projets les uns des autres. En plus d'être triste et décourageant, cela nuit à la visibilité de l'ensemble.

Un appel

Pourtant, ce à quoi nous avons été appelés est clair: «Aimez-vous les uns les autres.» Si nous ne vivons pas cela sur le web, où le vivrons nous? Le but de ces pages est d'aider de manières très concrètes à répondre à cet appel, en manifestant plus de solidarité entre réformés.

Pourquoi s'aimer sur le net?

Ça fait plaisir

Aimer, commenter ou partager — ça fait plaisir. C'est une manière peu coûteuse de dire à l'autre qu'il existe, et ça fait du bien.

Visibilité

Plus nous likons, suivons, commentons et partageons (plus nous nous aimons les uns les autres, Jean 15.34) plus grande est la visibilité des protestants sur le web (plus le monde verra... Jean 15.35).

Aimer ne signifie pas être d'accord

On peut liker / suivre quelqu'un sans pour autant être d'accord avec tout ce qu'il dit et fait. Liker / suivre est néanmoins une manière de dire que l'autre est important, est que je suis solidaire avec lui/elle.

Comment faire concrètement?

Aimez, commentez, partagez!

Commencez par découvrir et aimer de nouvelles pages réformées. Aimez ensuite le contenu sur ces pages, remerciez et encouragez son auteur, puis partagez plus loin!

Suivez, retweetez!

Découvrez de nouveaux twittos réformé·e·s, suivez-les, lisez-les, retweetez-les!

Faites à d'autres ce que vous voudriez qu'on vous fasse!

Partager et encourager l'autre ne me fait pas de l'ombre — au contraire, celà contribue à la visibilité du protestantisme réformé en général.